Fédération
Haute-Garonne
Accueil > ActualitĂ©s > Ne ratons pas la rĂ©forme de la fiscalitĂ© !

Actualités


Ne ratons pas la réforme de la fiscalité !

Ne ratons pas la réforme de la fiscalité !

Le 02/12/2013

Laurence Massat, déléguée départementale UDI, réagit à la proposition du Premier Ministre de remise à plat de la fiscalité

Laurence MASSAT, déléguée départementale UDI communique

 

Ne ratons pas la réforme de la fiscalité !

 

« Il y a une semaine, Jean-Marc Ayrault annonçait son intention de remettre à plat la fiscalité française.

 Si le principe de cette remise à plat peut être salué tant notre système fiscal est devenu complexe et totalement illisible voire incompréhensible pour le citoyen, l’enjeu se situe majoritairement dans les conditions de sa mise en œuvre et les objectifs in fine recherchés par cette réforme.

 Le premier ministre entend remettre à plat à « prélèvements constants ». L’urgence à mon sens, au contraire, est de profiter de cette simplification de tous nos impôts (locaux, IR, CSG …) pour alléger la pression fiscale devenue étouffante et contre-productive autant qu’injuste.

 Cet engagement à réduire la fiscalité implique 2 préalables qu’il est grand temps d’affronter.

 Le premier est de regarder ce qui se fait autour de nous en Europe pour s’aligner sur nos voisins et s’inscrire dans une nécessaire convergence européenne en matière de fiscalité.

 Le deuxième, totalement indispensable, est d’engager une véritable politique de baisse de la dépense publique dans ce pays qui atteint 57% de notre richesse nationale, soit 8 points de plus que la moyenne européenne.

 A cet égard, je soutiens sans réserve la proposition que vient de formuler JL Borloo de lancer un véritable Grenelle de la baisse de la dépense publique pour être en mesure de proposer très rapidement des pistes de réduction, d’au moins 20 milliards d’euros par an, afin de lutter contre les dérapages des déficits et de la dette qui devraient être la préoccupation N°1 de nos responsables politiques ! Baisser la dépense publique pour assurer la survie financière de notre pays en améliorant la productivité de l’administration et des collectivités, en réformant – enfin ! – notre organisation territoriale, ce fameux mille-feuilles où chaque échelon est un peu responsable de tout et finalement de rien et qui engendre inefficacité, surcoût, doublons, inertie ; en mettant en œuvre les recommandations des innombrables rapports de la cour des comptes qui dorment dans des tiroirs ; en réformant véritablement notre système de retraite …  Les pistes ne manquent pas, les français y sont plus prêts et favorables que l’on ne le croit. Le levier réside dans la capacité de nos élus à agir, avec courage,  volontarisme et pragmatisme !

 Enfin pour que cette grande réforme fiscale puisse fonctionner, il est indispensable de respecter certains principes majeurs, au premier rang desquels la stabilité de l’impôt sur plusieurs années une fois la réforme finalisée pour redonner visibilité et confiance aux entreprises et aux ménages. »

 

 

Laurence MASSAT

Déléguée départementale UDI 31

www.parti-udi.fr
Mentions légalesPlan du siteContact